L'approche centrée sur la personne (ACP)

L'approche humaniste a toujours attisée ma curiosité. Après quelques lectures et quelques cours, j'ai donc récemment eu l'honneur d'intégrer la dernière volée de la formation ACP de Suisse Romande.

Il existe sur le site de l'ACP une belle introduction à ce qu'est l'approche centrée sur la personne. En résumé, l’approche centrée sur la personne est une méthode de psychothérapie et de relation d'aide (counselling) créée par le psychologue nord-américain Carl R.Rogers (1902-1987).

L'hypothèse fondamentale de l'Approche centrée sur la personne est formulée par Rogers en ces termes: « L’individu a en lui de vastes ressources qui lui permettent de se comprendre lui-même, de modifier la représentation qu’il a de lui-même et partant, ses attitudes et le comportement qu'il se dicte à lui-même. Cependant, ces ressources ne sont accessibles que si l'on peut offrir un certain climat définissable fait d’attitudes psychologiques facilitatrices” (Rogers, 1979, p. 6).

Toute la théorie de l'Approche centrée sur la personne repose sur une confiance fondamentale dans l'être humain, dans sa tendance vers un développement constructif et positif, de plus en plus complexe, et dans sa capacité à réaliser toutes ses possibilités intrinsèques, comme n’importe quel organisme vivant qui tend vers la croissance, tel le gland qui contient déjà en potentiel l’immense chêne qu’il deviendra pourvu qu’existent des conditions favorables : que la graine repose sur de la bonne terre, qu’elle reçoive de l’eau et de la lumière.

Les trois attitudes du thérapeute centré sur la personne

Le rôle de l'accompagnant rogérien est donc de créer une circonstance favorable afin que la tendance actualisante reprenne son cours. Comme si, après avoir laissé quelque temps une graine de haricot enfermée dans son sac, on la mettait soudain sur du coton humide et à la lumière et que l'on prenne soin d'elle. Au bout de quelques jours, cette graine commencera à germer. Il se déroule un processus similaire avec les clients.

Quel est donc ce climat psychologique qui encourage la croissance ?

Ce climat particulier, caractéristique essentielle de l'Approche centrée sur la personne, repose sur trois attitudes fondamentales que le thérapeute rogérien tente de mettre en œuvre : l’empathie, la congruence et la considération positive inconditionnelle.

  • ·         L’empathie est la capacité de comprendre le monde intérieur de l’autre.
  • ·         La congruence est la capacité du thérapeute à prendre conscience du flux des sentiments et émotions qui le traversent. Elle est presque synonyme de transparence ou d’authenticité en ce sens que le thérapeute ne se présente pas comme un expert mais comme une personne réelle qui ne se cache pas derrière une façade de professionnel.
  • ·        La considération positive inconditionnelle (ou regard positif inconditionnel) est la capacité de considérer l’autre (le client) de manière positive, c’est-à-dire sans jugement ni évaluation. L’acceptation du thérapeute n’est pas conditionnée par telle ou telle conduite du client.
  • Rogers the purpose of adult education e1498552316173